Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Lutte contre la grande exclusion : signature d’un pacte parisien

Mercredi 18 février, les partenaires du Pacte de solidarité contre la grande exclusion étaient réunis à l’Hôtel de Ville de Paris pour officialiser leur engagement dans ce plan d’action. La Caisse primaire d’Assurance Maladie compte parmi les acteurs de ce Pacte et s’engage en faveur de l’accès aux soins et dans des actions pour répondre aux besoins en matière de santé.

 © Henri Garat-Mairie de Paris_janvier2015, grande exclusion

© Henri Garat-Mairie de Paris_janvier2015

L’objectif de ce plan d’action partenariale, formalisé en un Pacte de 106 engagements est de lutter contre la grande exclusion, tant pour des personnes déjà en situation de rue – elles seraient 2 000 à 3 500 à Paris –  que pour des personnes vulnérables en grande précarité. Si certaines mesures sont très opérationnelles et pourront être mises en œuvre rapidement, d’autres reposent sur des transformations structurelles pour « décloisonner et coordonner les approches, les réponses et les dispositifs des partenaires institutionnels, associatifs et du monde de l’entreprise publique ou privée ». Le pacte compte 13 grandes institutions signataires : Ville de Paris, Préfecture de région, Préfecture de police, ARS, AP-HP, Cpam, Caf, Pôle emploi, Fondation Face, SNCF, EDF, RATP, Fnars.

 © Henri Garat-Mairie de Paris_janvier2015, grande exclusion

© Henri Garat-Mairie de Paris_janvier2015

Lutter contre la grande exclusion commence par permettre aux personnes en difficulté d’avoir un accès aux droits, et à tous les services essentiels pour qu’elles puissent intégrer des parcours de réinsertion plus facilement et sortir de la précarité. L’accès aux droits constitue ainsi la clé de voûte du Pacte car il est largement reconnu que nombre de démunis ne font pas valoir leurs droits. Concrètement, le Pacte prévoit de simplifier les procédures et les démarches et se fixe, entre autres, comme objectif « 3 000 rendez-vous annuels des droits par an d’ici 2017 pour examiner au cas par cas la situation de chacun ». La Caisse d’Allocations familiales (Caf) pilote ce projet, en concertation avec d’autres partenaires tels que la Cpam de Paris et les services sociaux.

La prise en compte de la santé, de l’accès aux soins, mais aussi de la prévention terrain figure dans les actions importantes à mener en urgence. Ainsi, la Cpam prévoit de généraliser les bilans de santé et de les systématiser à l’entrée dans un dispositif de prise en charge pour les publics précaires (emploi/logement). Ces bilans sont importants car ils constituent « une base pour une approche préventive et un accompagnement vers le soin ».

En tant qu’acteur majeur de la santé publique, la Caisse s’engage aussi dans toutes les actions de simplification et de structuration de l’offre sociale. Ainsi, elle va mettre en place des outils permettant un contact facilité entre institutions pour traiter de situations complexes et/ou urgentes. L’accompagnement des usagers vulnérables doit pouvoir être facilité par l’échange d’informations d’institution à institution.

S’engager de manière concertée dans ce plan d’action contre l’exclusion et la précarité s’inscrit dans « l’ambition partagée de solidarité vers les plus démunis », ainsi que le souligne Pierre Albertini, directeur de la Caisse primaire d’Assurance Maladie.

Bon à savoir

>>> Accéder au Pacte parisien de lutte contre la grande exclusion (document PDF) >>> [Ville de Paris] Les dispositifs de solidarité contre l’exclusion à Paris >>> [Accès aux droits] Site de la CMU (couverture maladie universelle), le droit pour tous d'accéder à une prise en charge de ses soins >>>  Le site travailleurs-sociaux-cpam75.fr pour les travailleurs sociaux et les professionnels de la solidarité de Paris, visant à faciliter la recherche d’information et faciliter l’accompagnement et la mobilisation sur les thèmes de santé des publics en difficultés ou fragilisés.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

2 commentaires pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*