cure thermale
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Avant de partir en cure thermale

Fotolia_35563106_Subscription_XXL, cure thermaleVous avez recours à des soins réguliers pour soigner différentes pathologies et problèmes de santé, votre médecin peut vous prescrire une cure thermale. Pour que les frais médicaux, de transport et d’hébergement soient pris en charge par l’Assurance Maladie, certaines conditions sont à remplir. Avant de partir et à votre retour, veillez à accomplir toutes les démarches de prise en charge.

La cure thermale, comme tout traitement, doit obligatoirement être prescrite par votre médecin traitant et motivée par une affection ou une pathologie inscrite sur la liste des orientations thérapeutiques prises en charge par l’Assurance Maladie. Le choix de l’établissement incombe aussi à votre médecin qui détermine celui le mieux adapté au traitement de votre pathologie. Si vous bénéficiez de la prise en charge des frais de transport, celle-ci est limitée à la distance entre le lieu de prise en charge et la station thermale la plus proche proposant la ou les orientations prescrites par le médecin. N’hésitez pas à le signaler à votre médecin.

Une seule cure thermale par an vous sera remboursée, à moins que vous fassiez l’objet de plusieurs pathologies bien distinctes. Dans ce cas, vous pourrez alors bénéficier d’une prise en charge supplémentaire. La durée d’une cure thermale est fixée à dix-huit jours de traitements effectifs ; une cure interrompue ne pourra donner lieu à aucun remboursement, sauf en cas de force majeure ou pour raisons médicales et sur justificatifs.

Mais attention ! Il ne faut pas confondre thermalisme et thalassothérapie. La thalassothérapie propose des prestations exclusivement préventives et de bien-être qui ne sont pas prises en charge par l’Assurance Maladie, alors que le thermalisme délivre des soins dans le cadre de maladies chroniques qui peuvent être remboursés par l’Assurance Maladie.

En pratique : pour solliciter la prise en charge, vous devez envoyer à votre caisse d’Assurance Maladie le formulaire remis par votre médecin et constitué de 2 parties :

  • un questionnaire de prise en charge, rempli par le médecin qui vous prescrit la cure.
  • une déclaration de ressources, remplie par vos soins (joindre les justificatifs nécessaires). Cette déclaration est le document qui permettra de déterminer si vous pouvez bénéficier des frais de transport et d’hébergement ou percevoir des indemnités journalières.

En réponse à votre demande, votre caisse d’Assurance Maladie vous adresse un formulaire intitulé « Prise en charge administrative de cure thermale et facturation », constitué de 3 volets :

  • le volet 1 « honoraires médicaux » à remettre au médecin thermal,
  • le volet 2 « forfait thermal » à remettre à l’établissement de votre cure (cela correspond aux soins réalisés pendant la cure),
  • le volet 3 « frais de transport et d’hébergement », dans le cas où vous remplissez les conditions de ressources.

À votre retour de cure, pour être remboursés des frais pris en charge, vous devez adresser ces 3 volets à l’Assurance Maladie.

Les frais restant à votre charge

Depuis le 1er mars 2014, un complément tarifaire variable peut être facturé par les établissements thermaux en plus du forfait thermal. Ce complément ne peut pas dépasser un prix limite encadré conventionnellement. Ce complément tarifaire et les soins dits de confort effectués en plus des soins prévus dans votre forfait thermal ne sont pas pris en charge par l’Assurance Maladie.

Bon à savoir

Si vous êtes bénéficiaires de la CMU complémentaire ou de l’aide pour une complémentaire santé (ACS), l’établissement thermal ne peut vous facturer que le tarif forfaitaire de responsabilité (ou forfait thermal), le complément tarifaire créé au 1er mars 2014 ne pourra pas vous être demandé. Les soins de confort effectués en plus des soins prévus dans le forfait thermal restent à votre charge.

Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

4 commentaires pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*