2017, soins, santé, Assurance Maladie
Points clés
  • Une attention particulière est portée sur une meilleure prise en charge des soins avec, par exemple, une amélioration du remboursement des soins dentaires.
  • La prévention et le droit des patients sont au centre de ce nouveau projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS). Des mesures et des budgets spécifiques sont prévus pour atteindre les objectifs définis.
  • La lutte contre le tabagisme reste une priorité avec des mesures fortes pour diminuer le nombre de fumeurs et passer en dessous des 20 % en 2024.
Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

En 2017, encore des nouveautés pour la Sécurité sociale

assurance maladie, soins

Dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) (fichier PDF – 1,17 Mo) pour 2017 et avec la poursuite de la réduction du déficit, de nouvelles mesures sont annoncées pour l’année à venir. Ainsi le montant du déficit de la branche maladie s’établit-il à 5,2 milliards d’euros en 2016, contre 5,8 milliards en 2015. Tour d’horizon des décisions pour améliorer la qualité des soins et faire progresser l’état de santé des Français.

La prise en charge des soins dentaires pour le plus grand nombre

C’est une exception dans le système de prise en charge par la Sécurité sociale : les ménages ont un reste à charge qui reste élevé avec en général 23 %  à payer. Les honoraires libres pour les prothèses et l’orthodontie depuis 2006 ont participé à cette évolution. Certains soins ne sont plus effectués : ce renoncement à cause du prix élevé concerne de plus en plus de personnes et plus seulement les populations précaires.

C’est ainsi qu’un plan pluriannuel est lancé pour l’accessibilité des soins dentaires :

  • Certains actes vont être revalorisés, surtout les soins conservateurs
  • Un meilleur encadrement des dépassements d’honoraires est prévu.

La prévention est un autre axe de ce plan avec :

  • L’élargissement du dispositif « MT Dents » pour les jeunes et une réforme de la prise en charge de l’orthodontie,
  • Un meilleur remboursement des soins pour les personnes atteintes de pathologies qui ont un effet sur la santé des dents,
  • La mise en place de consultations spécifiques pour les personnes âgées.

Astuce

à Paris, la Cpam de Paris gère le Centre d’orthodontie de Paris (Cop), signataire du label Paris Santé, en faveur de l’accès aux soins pour tous. Pour l’orthodontie, le Cop s’engage à appliquer des dépassements d’honoraires modérés afin que la somme restant à votre charge ne soit pas trop importante. Tout acte avec dépassements d’honoraires fait l’objet d’un devis détaillé avant de débuter le traitement.

La prévention, un autre axe renforcé

Les crédits supplémentaires sont prévus en 2017 pour la prévention dans des domaines précis, comme la lutte contre le VIH avec la diffusion des autotests et la généralisation du dépistage du cancer de col de l’utérus.

Des efforts sont faits particulièrement sur des publics en difficulté, comme les jeunes avec le renforcement des CJC (consultations jeunes consommateurs) pour les conduites addictives. Plus de places d’appartements de coordination thérapeutique seront disponibles mais aussi des places supplémentaires des personnes sans-abri.

Pour renforcer la prévention pour les jeunes, des nouvelles missions sont attribuées au médecin traitant, surtout pour le dépistage des troubles du développement (croissance, langage ou motricité).

C’est globalement l’ensemble des dispositifs d’action de prévention qui va être développé avec des nouveaux programmes concernant le tabac mais aussi l’obésité des enfants et l’accès à la contraception.

Le dépistage de certaines pathologies comme la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) pourra être fait directement par l’ophtalmologue, sans prescription du médecin traitant.

La lutte contre le tabagisme

C’est un objectif ambitieux pour 2019 avec une baisse de 10 %  du nombre de fumeurs quotidiens. Passer en dessous des 20 % de fumeurs en 2024 et permettre la première génération sans tabac, c’est le véritable objectif de cette opération.

L’augmentation du prix du papier à rouler mais aussi de celui des cigarettes figure dans les moyens pour parvenir à diminuer le nombre de consommateurs de tabac.

Les patients au centre du système de santé

Reconnaître et renforcer la défense des droits des patients en créant les conditions d’une démocratie en santé. Les associations voient leur pouvoir renforcé  avec l’Union nationale des associations agréées d’usagers du système de santé (UNAASS) et tout un système de formation leur permettant d’être plus efficaces.

D’autres mesures de simplification sont prévues pour toujours améliorer l’accès aux soins et la protection sociale.

Etiquette DSNGrâce à la DSN (déclaration sociale nominative), les entreprises n’ont qu’une seule déclaration sociale à faire. Avec le futur portail national des droits sociaux, la simplification administrative sera également étendue aux salariés. Ce sera le moyen le plus simple pour le salarié de connaître ses droits avec une information personnalisée.

De la même manière, la transformation du système de soins se poursuit, tout en protégeant l’accessibilité des soins sur l’ensemble du territoire. La télémédecine se déploie au-delà des 9 régions prévues en 2014. .

Je partage...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*